Estimation sur la consommation de papier

Selon Planescope 339 millions de tones de papier sont consommés dans le monde chaque année. Donc exactement 10750 kilos par seconde.

La consommation de papier a donc une grande place dans le quotidien. Toutefois, il est possible de la réduire, en faisant un focus sur les moyens de dématérialisation.

 

 

La durée de consommation du papier

Tous les papiers ne se conservent pas de la même manière. Chacun d’eux à sa durée de vie. Voici une liste qui vous apprendra davantage :

  1. Examens, certificats : durée indéfinie
  2. Capital décès : deux ans à partir du jour du décès
  3. Ordonnances : un an
  4. Remboursement assurance : deux ans
  5. Allocations chômage (restitution) : trois ans
  6. Impôt sur le revenu : trois ans
  7. Quittance loyer : cinq ans

Voici une idée sur la durée de vie du papier.

Nouvelle carte de fidélité

Vous vous posez des questions sur JoinApp ? Nous y répondons.

Que faire quand j’ai une nouvelle carte de fidélité?

Qui dit nouvelle carte dit nouveau code barre. C’est simple, il vous suffit de reproduire les mêmes étapes que la première fois. Je vous les énumère :
– Je télécharge l’application et je rejoins la liste du magasin, par exemple (Bio c’Bon)
– Je saisis (ou flashe) mon numéro de carte de fidélité. Après, je suis notifié de mon ticket à chaque passage en caisse! Pas de compte, pas de login, pas de mot de passe: vous lancez l’appli et ça marche!

Si avez d’autres questions laissez un commentaire et nous y répondrons.

Pourquoi opter pour la dématérialisation

       Vous vous posez des questions sur JoinApp ? Nous y répondons.

       Pourquoi dématérialiser?

Dématérialiser, c’est un bénéfice pour vous et pour l’environnement.

Pour vous car vous n’avez plus à toucher le papier thermique qui constitue le ticket de caisse. Ce papier est en effet imbibé de perturbateurs endocriniens reconnus (Bisphénol A) ou soupçonnés (les autres bisphénol ainsi que la majorité des solutions qui donnent au papier ses propriétés thermiques). A bannir donc.

Pour vous encore car la démat’, une fois adoptée, on ne peut plus s’en passer. Nous observons en effet que même les personnes qui sont au départ les plus réfractaires finissent par trouver cela utile d’avoir tous ses achats dans son mobile.

Et pour l’environnement, car au-delà des perturbateurs endocriniens, le bilan carbone est également largement en faveur de la démat’ (telle que nous la pratiquons) et le papier, ça reste quand même essentiellement des arbres qu’on coupe…

      Si avez d’autres questions laissez un commentaire et nous y répondrons 

Comment utiliser la demat de JoinApp

Vous vous posez des questions sur JoinApp ? Nous y répondons.

Comment utiliser la demat de JoinApp?

Vous souhaitez utiliser la demat de JoinApp mais vous ne savez pas comment? Facile:
– Je télécharge l’application et je rejoins la liste du magasin, par exemple (Bio c’Bon)
– Je saisis (ou flashe) mon numéro de carte de fidélité Après, je suis notifié de mon ticket à chaque passage en caisse! Pas de compte, pas de login, pas de mot de passe: vous lancez l’appli et ça marche!

Si avez d’autres questions laissez un commentaire et nous y répondrons.

Est-il possible d’activer ou désactiver la demat?

Vous vous posez des questions sur JoinApp ? Nous y répondons.

La demat s’active et se désactive?

 

 

 

 

 

Il reste important d’avoir en tête que la demat s’active mais se désactive aussi. Tout dépend de vous, comme toujours, vous avez le libre arbitre de choisir quand vous souhaitez ou pas la désactiver.

Si avez d’autres questions laissez un commentaire et nous y répondrons.

Est-ce possible d’utiliser une carte de fidélité à plusieurs?

Vous vous posez des questions sur JoinApp ? Nous y répondons.

Est-il possible d’utiliser une carte de fidélité à plusieurs?

Il est bel et bien possible d’utiliser JoinApp (Demat) à plusieurs avec une même carte de fidélité. Pour cela, il suffit de vous connecter avec un même compte utilisateur JoinApp. Vous recevrez tous la même notification du ticket de caisse en temps réel.

Si avez d’autres questions laissez un commentaire et nous y répondrons 

 

Comment faire accepter les notifications smartphone aux joiners?

JoinApp, à la base, c’est fait pour notifier.

Alors quand une personne rejoint votre groupe et dans la foulée refuse d’être notifiée, vous ne comprenez plus rien: « heu… tu télécharges JoinApp, l’appli qui push, et tu dis « non » au panneau d’autorisation des push sur iPhones… tu es sûr que ça va bien? ». Aussi étrange que cela paraisse, c’est un grand classique dans notre univers d’applications mobiles.

Vous observerez que la plupart des problèmes d’usage de ce type viennent des iPhones. En effet, pour qu’un utilisateur d’iPhone puisse se voir notifier par une appli, il doit au préalable accepter le fameux « panneau d’autorisation » des notifications. La plupart des appli le balancent dès la première ouverture. Et la plupart des utilisateurs disent non car ils n’ont pas envie d’être perturbés par des alertes intempestives. C’est en quelque sorte pavlovien. Sur Android, moins de soucis de ce côté-là puisque la permission n’est pas demandée et que c’est à l’utilisateur de faire le « opt out » si cela l’embête. Mais dans tous les cas, une fois qu’une personne a dit non aux push pour une appli donnée, impossible de faire passer une notification par l’appli!

Pour cette catégorie d’utilisateurs, nous ne voyons guère que l’usage pour remédier au problème. Vous pourrez leur faire toute la communication que vous voudrez, déployer toute l’énergie que vous avez pour leur faire accepter les push, il y a de fortes chances que seul le ressenti de la « véritable expérience JoinApp » (oui on se la raconte un peu quand même!) les convainque. Vous qui utilisez maintenant JoinApp, vous avez sans doute remarqué à quel point il est étonnant qu’une appli aussi simple soit aussi compliquée à décrire à des néophytes. A l’inverse, vous avez surement constaté également à quel point il est simple de démontrer en pratique le bénéfice de l’usage, smartphone en main: « tiens regarde, tu rejoins mon groupe et paf, je te push, même avec un document si besoin! ».

IMG_3181

Dans notre univers, on appelle cela un effet de disruption. Si vous proposez un changement de paradigme, l’usage peut être ultra-simple, mais son intellectualisation restera compliquée. Ainsi, le refus des notifications est-il souvent la conséquence d’une difficulté à intellectualiser notre concept, qui conduit à se dire: « houla, dans quoi je m’embarque… ?Bon, je dis non et je verrai plus tard! ». Voyez donc plus cela comme un mécanisme de protection qu’un déficit d’intelligence. L’intelligence n’a rien à voir avec cela, la peur de mal faire, oui.

Après, il y a le refus délibéré, que l’on observe sur iPhone ET sur android, d’accepter les push pour un groupe donné. Comme JoinApp est ultra-simple et qu’il y a un gros bouton vert à côté de chaque groupe qui permet d’accepter ou de refuser les push, c’est pour le coup très intuitif. Il y a donc des utilisateurs d’iPhones qui comprennent JoinApp du premier coup (ouf!), qui comprennent que c’est ultra-simple sans même avoir besoin  d’essayer (ouf!), mais qui bloquent les push pour un groupe donné. Si cela arrive, une petite séance de remise en question s’impose: « est-ce que je push vraiment des infos importantes, amusantes ou intéressantes? ». En gros, « est-ce que je sers à quelque chose? ». Il suffit de vous mettre à la place de celui qui reçoit vos messages et d’essayer de percevoir ce que vous ressentiriez à sa place.

Autre question à vous posez: « est-ce que je donne bien les bons repères à mes joiners? ». Par exemple, si vous pushez tous les lundi à  18h, vos joiners en prendront l’habitude et considéreront comme acquis le fait de recevoir une notification hebdomadaire. S’il vous prend de pusher n’importe quand dans la semaine, beaucoup le ressentiront comme la rupture d’une sorte de contrat moral. Autre exemple, si vous vous engagez à ne pusher que les résultats de votre club et qu’un beau jour vous commencez à organisez le repas de fin d’année et demandez à Huguette de ne pas oublier son super cake aux olives, cela risque d’en détourner plus d’un. Pour cela, créez simplement un groupe JoinApp sur la nouvelle thématique.

En résumé

Il y a ceux qui refusent les push mécaniquement. Ils n’ont pas le temps, l’envie, l’appétence … pour essayer d’intellectualiser le concept et finissent par changer d’avis à l’usage, lorsqu’ils se rendent compte que la promesse de simplicité est bel et bien tenue, et qu’il passent à côté d’un service qui pourrait leur simplifier la vie.

Et il y a ceux qui refusent délibérément, pour votre groupe en particulier, de recevoir vos notifications. Ceux-ci ont rejoint votre groupe, donc ils ont tout de même envie de connaître vos informations. Gardez le positif: cet engagement « à minima » est déjà un bénéfice puisque ces personnes ont au moins un support smartphone pour consulter vos informations et vos documents. Si vous pensez bien faire votre travail de manager sur JoinApp, dites-vous que ces joiners « non notifiables » sont votre deuxième cercle, et que leur position d’ « observateur » de votre groupe leur va très bien.

Dans les faits, c’est la première catégorie qui domine très largement puisque nous sommes encore dans les premiers moments de la courbe d’apprentissage de l’application JoinApp.